Comment choisir la bonne plante Comment choisir la bonne plante

Comment choisir la bonne plante

Par Sarah-Anne Nagué

Comment choisir la bonne plante Comment choisir la bonne plante

Si vous aimez magasiner des plantes en ligne, vous en avez sûrement ajouté plusieurs à votre liste de coups de coeurs. Cependant, le bonheur que vous apporte vos plantes dépend des conditions que vous pouvez leur offrir.

On s'est entretenu avec l'horticultrice Cécile aka Ortigreen (son groupe Facebook s'appelle Help my plant et son compte Instagram, Ortigreen) de Paris afin de vous proposer des astuces horticoles de pros pour que vous puissiez bien prendre soin de vos plantes l'hiver venu. Dans cet article, le premier article de la série Trucs horticoles de pros, on vous dit donc tout ce que vous devez savoir pour choisir les bonnes plantes.

 

Notre experte

Cécile est une horticultrice de Paris, en France. Après avoir travaillé comme hôtesse de l'air et assistante de direction, elle a choisi de s'orienter vers une carrière lui permettant d'avoir les mains dans la terre. Durant les quelques dernières années, elle a donc complété un programme d'études en horticulture et a ensuite travaillé avec des familles dans le domaine depuis 4 générations (ils sont aussi modérateurs sur le groupe Help my plant). Celle qui préfère les monsteras deliciosa entre toutes les plantes répond aujourd'hui à nos questions sur les meilleurs moyens de choisir une plante d'intérieur.

Acheter une plante qui saura s'épanouir chez soi

Quelle est l’erreur numéro un que tu remarques parmi les gens qui
ont des plantes à la maison?

Un réel manque de drainage, et donc par conséquences un mauvais
arrosage, voire, un sur-arrosage étant donné que le drainage ne s’effectue pas! Avec la folie des intérieurs urban jungle, la plupart des plantes qui « vont mal » sont des ventes sans réels conseils de la part des vendeurs. Sans un minimum de connaissances, il est difficile de faire évoluer une plante tropicale lorsqu’elle n’est plus dans son élément. Par exemple, les plantes sont achetées au printemps ou en décembre et sont livrées à elle-même. On ne se soucie pas assez des éléments préexistants à leur achats. On peut facilement changer de plantes, mais moins facilement changer d'exposition ou de maison.

 

 

Selon toi, quelles sont les variétés de plantes les plus faciles à entretenir ?


Plutôt que des variétés, on devrait parler de deux familles aux besoins opposés émergent, soit les aracées et les cactées et les succulentes. Les premières s'adaptent plutôt bien aux intérieurs et les cactées peuvent être laissées pendant des semaines sans soins particuliers sous conditions d’une excellente luminosité. Elles peuvent très bien s'épanouir chez une personne très souvent absente en raison de son travail ou de ses activités extra-professionnelles. Les scindapsus ou pothos aussi ne sont pas très exigeantes et plutôt robustes en intérieur.


Et quelles sont les variétés de plantes qui sont pour appropriées pour les experts?


L’aglaonema Pictum Tricolor est une véritable difficulté pour moi, je l’ai reçu en boutures il y a maintenant 8 mois, et elle ne sort que sa 2 ème feuille…je lui mets trop la pression je crois, et ça joue beaucoup sur la plante. C’est une plante « lente » de croissance et il faut apprendre la patience avec elle ! Je lui ai fait tester tous les substrats je pense, là elle est encore dans ma serre spéciale « arrivée ». Certains anthuriums exigent également une hygrométrie très importante et un substrat particulier. Et toutes les plantes demandant une période de repos fondée sur un delta important entre les températures diurne et nocturnes (orchidées, cactii péruviens, etc..)

 


Comment choisir une plante qui saura s’adapter aux conditions de
notre maison?


Lumière, chaleur et hygrométrie sont les 3 facteurs à prendre en compte
avant un achat.

Une carte explicative est souvent vendue avec la plante, mais elle n'est pas assez précise. À part les cactées, les plantes d’intérieures ne supportent pas le soleil direct toute la journée. Elles ont plutôt besoin du soleil soit le matin soit l’après midi mais en aucuns cas toute la journée. On évite donc l’achat d’une plante d’intérieur si on est exposé plein sud ou alors on se rabat sur des cactées. Aussi, l’air ambiant doit être humide. Il l’est naturellement l’été, voire au printemps, mais attention aux hivers, moment où le chauffage assèche l’air ce qui fait que les plantes tropicales souffrent. C’est aussi la raison pourquoi il est difficile de contrôler ses plantes l’hiver. Je conseille de regrouper ses plantes afin de faire augmenter le taux hygrométrique de la pièce, d’investir dans l’achat d’un humidificateur à brume chaude ainsi que des lampes horticoles ou à, moindre coût, des lampes recréant la lumière du jour. L’hiver, les jours sont plus courts et donc les plantes reçoivent moins de lumière, indispensable a la photosynthèse.

On peut classifier les plantes d’appartement en 3 catégories.

Les plantes de « plein soleil »
Ce sont les plantes issues des régions semi-arides et désertiques. Les plantes grasses et les cactées et certains arbres des régions méditérannéennes sont classés dans cette catégorie.


Les plantes de « lumière »
La majeure partie des plantes d’intérieur se retrouve dans cette classe. Elles ont besoin d’une forte intensité lumineuse mais ne supportent pas le soleil toute la journée. On évitera donc de placer ces plantes derrière une baie vitrée si on est exposé plein sud, car cela risquerait de brûler son feuillage. En revanche, il n'y a aucun souci si elle reçoit uniquement le soleil du matin ou de l’après midi. Parmi ces plantes, on retrouve les aracées de type philodendron.


Les plantes d’« ombre »
Même si elles supportent une faible intensité lumineuse, cela ne veut pas dire
qu’elles n’aiment pas la lumière ! Je veux dire par là qu’une pièce sans fenêtre ne lui conviendra pas ! Ce sont des plantes dites de « sous bois ». Dans leur milieu naturel, elles aiment se cacher sous les autres ! Comme si elles avaient besoin de tranquilité, elles se plaisent en étant dans des coins éloignés des fenêtres. On trouve parmi ces plantes les marantacées de type calathea.

 


Quels sont tes trucs pour acheter des plantes en santé?


L’état général de la plante! Si son port est bien droit, ses feuilles bien rigides et la couleur des feuilles (signe de carence ou d’attaque de ravageurs) en disent beaucoup sur l'état de santé d'une plante. Il faut aussi s'assurer que les feuilles ne soient pas « piquées » et regarder le dos ainsi que le bord des feuilles (parfois de minuscules toiles sont visibles et sont signes de présence d’acariens). De plus, on voudra bien regarder les interstices au niveau des nœuds, car les cochenilles farineuses adorent s’y loger ! Il ne faut pas hésiter à poser des questions, sur la date d’arrivée de la plante en boutique, quitte à vous renseigner sur les dates d’arrivage ! Vous pourrez voir aussi, si le terreau est très sec, qu’elle n’a pas eu beaucoup d’attention depuis son arrivée, ou que cela fait très longtemps qu’elle est là et qu'elle est peut être plus faible et donc vulnérable aux attaques en tous genres (sciaride/thrips/acariens). Personnellement, j’ai un zoom sur mon téléphone, donc je passe la plante à la loupe !

Dans le cas d’un achat dans un pays étranger type tropical; il est fortement conseillé de demander un certificat phytosanitaire ! Certes, cela va coûter plus cher, mais vous aurez la certitude que votre plante ne contienne pas de virus ou parasites lorsqu’elle arrivera chez vous (c'est aussi une condition pour l'importation de plantes au Canada).


Que doit-on faire avec les plantes qu’on amène à la maison?


Je la laisse généralement au moins une semaine s’acclimater toute seule dans un coin dit de « quarantaine ». Je l’arrose si elle ne l’était pas, mais je ne la bouge pas de son substrat d’origine. Ensuite, j’ai pour habitude de changer le substrat d’origine. Si la plante venait d’être empotée en boutique dans un très bon terreau, il n’est pas nécessaire de le changer. Je fabrique mes recettes maisons que mes aracées adorent !

Quels livres recommandes-tu pour ceux qui veulent en apprendre plus sur les plantes?

  • La scandaleuse vie sexuelle des plantes Mickael Allaby, Éditions Hoebecke
  • Purins, potions et badigeons faits maison, Éditions Larousse
  • Boutures sur mesure, Éditions Marabout
  • Botaniste de Marc Jeanson

Quels sites internet recommandes-tu?

Je recommande les vidéos de Verde alcove sur Instagram et Facebook. Elle est géniale !
Et aussi That_one _plant_guy sur Instagram !

 

Merci à Cécile Ortigreen (horticultrice à Paris) et à Mickael Landau (paysagiste à Paris) d'avoir partagé leurs connaissances.

---

Magasinez vos plantes selon nos différentes catégories ici.

1 commentaire


  • Très beau texte, bien documenté et très éclairant pour bien choisir et prendre bien soin de ses plantes! Les suggestions de lectures sont très tentantes! Et quelles belles photos, j’adore!

    Sonia Santerre le

Publier un commentaire

Les commentaires seront approuvés avant d'être publié.