Utilisez-vous le bon terreau et les bons pots pour vos plantes? Utilisez-vous le bon terreau et les bons pots pour vos plantes?

Utilisez-vous le bon terreau et les bons pots pour vos plantes?

Par Sarah-Anne Nagué

Utilisez-vous le bon terreau et les bons pots pour vos plantes? Utilisez-vous le bon terreau et les bons pots pour vos plantes?

Vos plantes sont-elles dans le bon terreau? Laissez-vous vos plantes dans le terreau dans lequel vous les avez achetées ou les rempotez-vous immédiatement? Quand vous rempotez vos plantes, vous assurez-vous d’utiliser un terreau adapté? Et quels pots utilisez-vous? En terre cuite, en céramique, en plastique? Lisez notre article pour vous assurer d’offrir à vos plantes le meilleur environnement pour leur croissance.


Avez-vous les bons pots et le bon terreau pour vos plantes?


Quand on a des plantes à la maison, une des choses essentielles est de s’assurer qu’elles sont dans le bon terreau et dans le bon pot. Un bon sol et un bon pot sont la demeure de votre plante, ils sont tout aussi importants qu’un bon taux de luminosité. On s’est entretenu avec Cécile d’Ortigreen pour vous donner de bonnes pistes pour vous assurer que vous ayez le bon type de terreau et pour vous aider à choisir les bons pots pour vos plantes.


Notre experte


Cécile vient de Paris. Elle est horticultrice depuis quelques années, après une réorientation de carrière. Son dada, c’est les substrats. Elle est donc la personne toute indiquée pour vous conseiller sur les différents types de terreau à utiliser selon vos variétés de plantes. Pour des conseils avisés de Cécile, allez voir sa page Facebook et son compte Instagram.

 

Les terreaux

Quelles sont les bases en terme de composition de terreau selon les plantes tropicales, les succulentes, les cactus (ratios terre, perlite, terreau à orchidée, etc.)?


Il y a quelques règles concernant le substrat : il doit être suffisamment stable pour que les racines se développent. Ensuite, son rôle est de constituer un réservoir pour les éléments nutritifs, fournir de l’eau aux racines, et, enfin, de l’oxygène.


Je conseille toujours d’acheter un bon terreau de base (j’utilise le plagron Growmix),qui est enrichi en perlite. Le terreau de base ne doit pas être choisi à la va-vite car l'évolution de la plante dépend de la constitution de son sol et de sa capacité à redistribuer les éléments nécessaires à son bon développement.

Après, c’est de la cuisine ! J’essaye d’avoir le même amendement pour toutes mes plantes d’intérieurs excepté pour les cactées ou les orchidées - que je ne possède pas soit dit en passant. Je mélange à part égale, terreau/perlite et après j’ajoute d’autres composants de type minéral.

Le but est de recréer un substrat aéré et parfaitement drainant, proche du substrat d’origine.

Lorsque vous achetez une plante, elle est généralement dans un substrat uniquement composé de tourbe, pauvre en éléments nutritifs, mais qui convient sur une courte durée au développement de ses racines.


Faut-il faire cuire la terre au four pour prévenir les infestations? Si oui, quelle est la recette?


Je ne l’ai jamais fait (je trouve plus simple de changer de terreau), mais oui, il est possible de stériliser son substrat.

Je sais qu’il est conseillé de stériliser le substrat de semis, afin d’éviter toute infestation durant la levée (fonte des semis par exemple).


La recette est simple :


  • Mettre 1 kg de terreau à plat dans un sac congélation, 
  • Ajouter un grand verre d’eau afin d’apporter l’eau qui servira à la stérilisation
  • Passer 20 minutes au micro-onde à puissance max
  • Laisser refroidir avant utilisation


Y-a-t-il d’autres traitements à effectuer?


Lorsque vous utilisez un terreau de qualité, avec un bon drainage et que vous apportez l’hygrométrie suffisante avec un arrosage et une luminosité adapté, que votre plante n’est pas sous- alimentée et qu’elle est fertilisée régulièrement, cette dernière devrait être protégée et en pleine forme.

Je ne préconise pas de traitements chimiques. Je privilégie le naturel le plus possible. Je suis une grande utilisatrice de purin naturel tel l’ortie qui se trouve être un excellent insecticide (pucerons/acariens..) ainsi qu’un engrais efficace.

Attention toutefois aux plantes panachées, car le purin d’ortie est riche en azote, et donc une croissance dite « en vert », déconseillé sur les plantes panachées au risque d’observer le phénomène de réversion (la plante redevient verte).

Lorsqu’une plante est trop attaquée par les acariens ou les thrips par exemple (et qu’elle n’est pas votre unique plante), il faut faut savoir « lâcher prise ». Le risque qu’elle contamine vos autres plantes est parfois plus important que ses chances de survie.

Très important ! Lorsque vous jetez la plante « malade », surtout ne la jetez pas au compost ou dans la nature, car cela risque de contaminer à nouveau la terre et créer un effet « boule de neige ». Le mieux est de « brûler » la plante.


Les pots

Quelle sont les qualités des meilleurs pots pour rendre nos plantes heureuses?


Alors la question des pots est, d’après mes expériences, une question de saison et de besoins de la plante. 


Les pots en terre cuite

Je favorise les pots en terre cuite pour les plantes qui ont besoin de beaucoup de drainage type aracées, pour mes plantes extérieures ainsi que pour les plantes grasses ou cactées. En effet, les pots en terre cuite sont poreux et laissent donc circuler l’eau et l’air ce qui permet aux racines de mieux respirer, mais cela veut dire aussi que les arrosages devront être plus fréquents. Ce côté drainant convient parfaitement à toute les plantes qui redoutent l’humidité stagnante. De plus, étant plus lourds, ils confèrent donc une certaine stabilité aux plantes dont le feuillage important pourrait les faire basculer en cas de vent.



Les pots en plastique

Ils sont plus légers que les pots en terre! Je m’en sers beaucoup pour mes semis ou bouturage. Ils sont aussi plus facile à nettoyer et à désinfecter pour éviter de transmettre des maladies lors du rempotage.

Attention à la couleur de votre pot ! Les couleurs foncées monteront très vite en température au soleil risquant de brûler les racines.

Je vais privilégier les pots en plastique l’été, car ils conserveront plus longtemps l’humidité et la fraîcheur de par leur imperméabilité contrairement aux pots en terre cuite. L’hiver, les plantes ont moins de besoin en eau, et plus en hygrométrie contrairement à l’été.

Évidemment, ils doivent avoir un trou pour l’écoulement du surplus ! L’avantage du pot en plastique est que vous pouvez également percer des trous sur les côtés et ainsi mieux oxygéner le substrat et donc les racines.

D’un point de vue esthétique, j’en conçois que ce n’est pas très joli dans un intérieur, mais je privilégie toujours le confort de ma plante et puis rien n’empêche de la déposer dans un cache pot magnifique (avec un contrôle scrupuleux lors de l’arrosage pour s’assurer qu’il n’y ait pas d’eau dans le fond du cache pot). Après il y a la question écologique, et j’essaye de bannir au maximum le plastique, et aujourd’hui en France, il est difficile d’acheter une plante sans un pot en plastique, donc je réutilise les pots au maximum, en les désinfectant bien avant. Je récupère aussi, ici et là, des pots prêts à être jetés.


Comment choisir la dimension de son pot quand on rempote?

Je rempote en fonction des racines et de leur développement.

Certaines plantes aiment être à l’étroit dans leur pot, telles les Sansevieria. 

Mais règle générale, on rempote lorsque les racines commencent à être à l’étroit, en augmentant la taille du pot progressivement.

0 commentaires

Publier un commentaire

Les commentaires seront approuvés avant d'être publié.